Témoignage : une initiation au travail du métal, ça vous dit ?

Elise et Pauline, agricultrices de la ferme du grand chêne, ont été suivre l’initiation au travail du métal proposée par l’Atelier Paysan fin novembre. Elles voulaient fabriquer une brouette et une houe maraîchères. Au sein du groupe d’une dizaine d’agricultrices, toutes débutantes dans le travail du métal, chacune voulait repartir avec un outil différent ou presque. La formation repose beaucoup sur l’entraide : tout le monde travaille sur l’ensemble des outils à fabriquer. 

Sur 3 jours de formation, le groupe s’initie à la découpe, au perçage puis à la soudure, ainsi qu’à l’entretien du matériel. « C’est court mais ça donne envie et surtout ça donne confiance pour passer à l’acte en autonomie par la suite » dit Elise, « on a les bases pour travailler en sécurité : par exemple on doit souder en vêtements en coton et pas avec une polaire qui pourrait prendre feu à la moindre étincelle ». « Notre brouette est quasi terminée, on ne lui a pas mis les poignées car il fallait qu’elle rentre dans la voiture » dit Pauline. « C’était la formation de base, on a pu inventorier le matériel qu’il nous faudrait pour pouvoir bricoler et faire évoluer par nous-même nos outils à l’usage (pour qu’ils soient ergonomiques pour notre usage), et on a pu commander ce matériel à un tarif intéressant via l’Atelier Paysan ».

L’Atelier Paysan est né en Isère, basé à Renage près de Rives. Il a vocation à concevoir de manière simple les outils dont les paysans ont besoin. Outre les formations, l’Atelier Paysan vend des kits pour auto-construire du matériel agricole et les plans de tous les outils sur lesquels ils ont travaillé sont libres de droits (retrouvez-les ici).

La prochaine session d’initiation à la soudure a lieu début mars à Renage, mais de nombreux types de formations sont proposés (voir ici).

A noter que tous les agriculteurs peuvent prétendre à 3000€ de formation par an via le fonds Vivea. Il faut environ 3 semaines pour que Vivea valide la formation souhaitée, mais les formations à l’Atelier Paysan sont prises en charge à hauteur de 85% environ.