Promouvoir une gestion concertée de l’espace et du foncier

  • Face à une concurrence d’usage forte sur les terres agricoles plates, l’objectif de l’ADABEL est d’abord de pérenniser les surfaces agricoles.
    Pour cela, elle accompagne les élus dans la prise en compte des enjeux agricoles dans les Plans Locaux d’Urbanisme qui régissent l’utilisation de l’espace dans chaque commune, ou dans les Réglementations des boisements. A échelle intercommunale, l’ADABEL a participé à l’élaboration du SCOT (Schéma de COhérence Territoriale) de la Région Grenobloise qui devrait entrer en vigueur dès 2013. Vous pouvez consulter sa contribution au SCOT.

    Face au risque d’abandon progressif des terrains en pente, un objectif parallèle est de lutter contre l’avancée de la forêt.
    Pour cela, l’ADABEL a contribué au développement de différents outils, notamment un guide méthodologique de lutte contre la friche. L’ADABEL s’investit pour accompagner les élus dans la mise en œuvre de ces outils, et pour sensibiliser les propriétaires fonciers à la mise à disposition de leurs terres à des agriculteurs.
    L’ADABEL a soutenu la création de nombreuses AFP, Associations Foncières Pastorales, qui regroupent des propriétaires fonciers, dans un objectif de faciliter et de pérenniser la mise en valeur par les agriculteurs de leurs terrains pastoraux.

    Enfin, l’ADABEL s’investit pour continuer à donner aux agriculteurs les moyens financiers d’assurer l’entretien de zones difficiles. Entre 2000 et 2005, le Plan de Gestion de l’Espace a permis de financer de nombreux projets d’aménagements fonciers. Avec l’annonce en 2010 de l’arrêt du programme PEZMA (Programme d’Entretien des Zones Menacées d’Abandon), l’ADABEL a élaboré une proposition pour financer la gestion de l’espace, signée de nombreux élus et agriculteurs. Suite à cette proposition et après de nombreux échanges, le Conseil général de l’Isère a proposé en 2011 plusieurs mesures :

    1- Un programme de financement pour des travaux de réouverture de milieux, porté par le Conseil Général et Le Grésivaudan. Un appel à projet est lancé chaque année. Vous pouvez consulter le cahier des charges 2012 ici.

    2- Un programme MAEt, Mesures Agroenvironnementales territoriales, sur les pelouses sèches de Belledonne, qui va permettre de rémunérer le travail d’entretien des agriculteurs, quand les pratiques agricoles sont compatibles avec le maintien de la biodiversité de ces milieux. Vous trouverez ci-dessous toutes les informations nécessaires sur ce programme.